VAP-Drôme :
Votre réseau local de covoiturage spontané
Vap-Drome Les VAP pour piétons Les VAP pour automobiliste Les panneaux VAP Les hébergeurs, les VAP à l’hotel

Les atouts des VAP


Tout en rappelant l’autostop traditionnel, les VAP ont leurs caractéristiques propres

1. Sécurisation des rencontres
Automobilistes et piétons doivent s’inscrire comme membres VAP. Ils montrent leur carte VAP lors du covoiturage.
Les communes assurent la gestion d’antennes locales dans lesquelles les membres s’inscrivent. Une de leurs actions est d’organiser des rencontres entre membres pour susciter davantage de convivialité et faciliter les covoiturages.

2. Courtes distances
L’autostop VAP porte sur de courtes distances dans sa commune, aux alentours, ou pour prendre ensuite un transport public. On ne parle donc pas de longs déplacements. VAP déconseille aussi formellement les trajets sur autoroute !

3. Premier pas vers du covoiturage ?
VAP facilite les rencontres pour des déplacements ponctuels sans arrangement préalable par tél ou par mail. Toutefois, puisqu’on encourage les membres VAP à se connaître, on suppose que progressivement, ceux-ci s’entendront pour des covoiturages organisés.

4. Des panneaux VAP pour faciliter les rencontres
La pratique des VAP peut se faire partout, en veillant à la sécurité. Mais des lieux d’embarquement signalés par des panneaux VAP sont installés pour faciliter la rencontre entre piétons et automobilistes.

5. Les automobilistes invités à lever le pouce...
VAP prévoit que les automobilistes se passent aussi de leur voiture au profit des transports publics chaque fois que leur déplacement le permet et à leur tour, lèvent le pouce comme « vappeur » piéton ...

6. Prudence !
Aucune loi ne limite l’âge de l’autostop. VAP prévoit tout de même des précautions particulières pour l’inscription des ados (16-18 ans).

VAP, l’accès pratique et rapide aux trains, bus,…

Les trajets entre le domicile et la gare se prêtent très bien aux VAP. L’autostop permet d’éviter de chercher et/ou payer un emplacement de parking pour sa voiture.
C’est souvent l’attente entre 2 déplacements en transports publics qui fait perdre du temps. "Vapper" pour rejoindre l’arrêt de bus, ou pour assurer l’un des trajets peut raccourcir de beaucoup la durée du voyage !

Economique, écologique, convivial

- VAP n’occasionne aucun frais, ni pour le piéton ni pour l’automobiliste. Et les accessoires sont ultra simples : autocollants, cartons de direction et l’envie de lever le pouce...
- VAP, c’est moins de voitures sur les routes donc, moins de pollution...
- VAP donne l’occasion de rencontrer son voisin pour partager certains trajets. Plus de mobilité donc mais aussi plus de convivialité dans nos quartiers…

Simplicité et créativité avant tout !

Grâce aux nouvelles technologies, le covoiturage commence à s’organiser. Mais la préoccupation des VAP, c’est de privilégier les contacts personnels avant tout ! Pas besoin du GPS ou de l’I phone dernier cri pour monter dans la voiture de sons voisin...
VAP aujourd’hui, c’est de l’autostop revisité. Mais on espère que les rencontres entre "vappeurs" débouchent ensuite sur des arrangements pour partager certains trajets !

VAP, un projet citoyen qui cherche des relais !

Pour être efficace, VAP a besoin d’un grand nombre de membres ! Les collectivités prennent l’initiative mais elles comptent sur les habitants, les associations, les mouvements de jeunesse, … pour diffuser l’information.
- Chaque membre est invité à inscrire un voisin et/ou à présenter les VAP à une association locale. Par ces contacts multiples, tous les habitants connaîtront bientôt le projet.
- Les boulangers et les commerçants qui le souhaitent reçoivent des dépliants VAP à mettre à la disposition de leurs clients.